Changer radicalement sa vie professionnelle

Avez-vous déjà travaillé longtemps pour un employeur en vous demandant de façon récurrente si vous apparteniez vraiment à ce milieu ? Avez-vous déjà senti que vous tourniez en rond dans un milieu de travail où vous donniez le meilleur de vous-même sans réussir à changer les choses de façon significative ? Vous êtes-vous déjà retrouvé au cœur d’une transformation organisationnelle en vous disant que c’était une occasion en or de vous libérer de contraintes et de réaliser d’autres aspirations personnelles?

C’est ce qui est arrivé à plusieurs de mes clients en coaching. Quand on est appelé à quitter un emploi stable de salarié pour aller vers la création de sa propre entreprise, on vit toutes sortes d’étapes et d’émotions: un choc, la tristesse, un questionnement sur sa valeur, un attachement aux repères connus, l’inquiétude, le doute, le nôtre et celui des gens autour de nous. Ces émotions cohabitent en nous avec la force de la confiance et avec un attrait très grand pour les nouvelles connaissances, les nouveaux contacts, les nouvelles façons de contribuer dans le monde, un attrait pour la créativité et la liberté.

Comment vivre la transition d’un emploi stable sécurisant vers le monde inconnu et attrayant de l’entreprenariat ? Comment se mettre en action? Comment arriver au but ? Voici trois grandes dimensions essentielles

1. Se donner le temps de vivre consciemment la transition.

On a trop souvent tendance à changer du point A au point B en escamotant l’étape de la transition intérieure. La transition n’est pas automatique, elle doit recevoir toute notre attention. D’abord, il est important d’être au clair avec soi-même sur le changement que l’on veut vivre, et pourquoi on veut le vivre. Puis, on doit être au clair avec soi-même sur ce qui se termine, sur nos réalisations et difficultés passées et aussi sur ce qu’on est sur le point de laisser derrière soi et de perdre.

Enfin, il importe d’être au clair avec soi-même sur les compétences et les forces personnelles qui nous ont bâtis et qui nous soutiennent pour aller de l’avant. Le changement est une incroyable occasion de prise de conscience de soi. Prendre le temps de vivre la transition permet de dégager l’espace nécessaire pour intégrer de nouvelles façons de voir et de faire et d’éviter le recul improductif vers les étapes non réalisées.

2. Nous assurer d’un soutien solide.

On refait notre maison, on fait appel à un expert et à différentes ressources. Pour refaire notre vie professionnelle, nous avons besoin du soutien de nos proches d’abord et de quelques autres personnes de confiance. Elles nous aident à réfléchir au besoin, à rester centrés sur nos buts et elles nous supportent pour continuer quand c’est moins clair ou plus difficile.

Nous avons aussi besoin de mettre de l’ordre dans nos ressources financières, de nous assurer de pouvoir compter sur des ressources financières appropriées, même si on accepte une baisse de revenu pour un temps.

Pour les professionnels et gestionnaires du secteur public comme pour ceux du privé, il existe différents programmes de formation, de soutien financier et de coaching professionnel pour traverser une transition de carrière.

3. Bâtir notre projet, cultiver notre confiance

Le changement commence durant l’emploi initial. Il y a plusieurs manières de regarder et d’agir autrement, tout en continuant à respecter nos engagements, par exemple : se centrer sur des priorités, refuser les activités ou mandats moins pertinents ou de moindre impact, créer de nouveaux contacts, oser changer des petites choses dans notre équilibre de vie, autant de mouvements créatifs favorables.

L’évaluation de nos compétences et l’acquisition de compétences nouvelles dans le domaine que nous avons choisi contribuent aussi à nourrir notre confiance. La définition d’un plan d’affaires est un autre moyen efficace de se mettre en action et de nous guider. La création d’un nouveau réseau de contacts et différents engagements bénévoles font aussi partie de la construction de notre entreprise et du développement de la confiance en notre projet. Ils permettent d’éviter l’isolement.

Bâtir sa confiance peut aussi prendre des formes plus personnelles de changements dans nos manières d’être, d’agir et d’interagir telles: mieux aligner nos actions avec nos intentions et valeurs, accroitre notre présence attentive, accroître notre intégrité et notre transparence, clarifier et exprimer nos attentes, respecter nos engagements, mieux écouter et démontrer le respect, être plus centré sur les résultats et les livrer, etc.

Il est fascinant de voir comment un changement professionnel peut être une occasion de transformation personnelle profonde, si on y met l’attention.

Pensez-vous changer de travail ou transformer votre vie d’un statut de salarié à celui de travailleur autonome ou chef d’entreprise ? Prenez le temps, donnez-vous les conditions et surtout, ne vivez pas cette importante transition tout seul !

Références:

William Bridges, Leading Transition,

Robert Kegan, Immunity to Change,

Michelle Roberge, Tant d’hiver au Cœur du changement

Stephen MR Covey, The Speed of Trust

Par Hélène Morais, MBA, PCC, coach exécutif et coach d’équipe